Lettre au nouveau gouvernement fédéral

Ottawa, le 4 novembre 2015

Le très honorable Justin Trudeau, Premier ministre du Canada

Monsieur le Premier ministre,

Au nom des administrateurs et administratrices de l’Association des praticiens en éthique du Canada (APEC), je vous félicite d’avoir réussi à former le nouveau gouvernement du Canada.

Nous souhaitons vous présenter notre organisation et vous offrir notre collaboration active en vue de bâtir et de soutenir une culture éthique au sein des ministères et organismes fédéraux.

L’APEC a été créée dans le milieu des années 90 afin de renforcer la sagesse et la pratique éthique au sein des organisations canadiennes dans les secteurs privé, public et à but non lucratif, sans exception. Parmi ses réalisations, l’APEC a élaboré un profil de compétences et un instrument d’auto-évaluation connexe pour orienter le travail des consultants et des conseillers en éthique. Ces outils sont réputés être les tout premiers de ce genre jamais créés. Au fil des ans, un nombre important de membres de l’APEC travaillait dans des postes reliés à l’éthique au gouvernement fédéral et certains ont joué des rôles d’envergure en matière de leadership éthique dans les Forces armées canadiennes, la GRC et l’ACIA, notamment.

Bien que les fonctionnaires fédéraux qui exercent des fonctions en matière d’éthique aient des occasions de partager leurs expériences de travail entre eux, ils bénéficient aussi grandement d’un réseautage supplémentaire et continu à l’extérieur du gouvernement. Les valeurs, l’éthique et les principes sont des enjeux qui évoluent sans cesse et qui se prêtent à un éclairage minutieux et approfondi pour continuer à se définir. Cette évolution est le résultat d’un dialogue franc entre des personnes responsables et engagées dont les acquis et la participation dans le domaine de l’éthique sont variés. Le dialogue sur l’éthique gouvernementale se doit de dépasser ses propres frontières. L’APEC offre une telle occasion à ses membres grâce à la diversité de ses adhérents.

Comme vous le savez, les lois d’une société lui permettent de définir les normes de comportement minimales. Les valeurs, l’éthique et les principes offrent aux particuliers et aux institutions le défi de se fixer des objectifs plus élevés et de hautes normes de comportement qu’ils peuvent aspirer à atteindre, soit l’essence même d’une culture éthique. Depuis la publication du Rapport Tait en 1996, le gouvernement fédéral a exprimé clairement des normes éthiques élevées. Cependant, il faut exercer un leadership solide pour continuer à viser ces hautes normes éthiques plutôt que de permettre que les exigences légales minimales deviennent les normes de facto. La façon dont les Aliments Maple Leaf ont géré la flambée de la listériose en 2008 illustre clairement cet écart. En effet, sous la direction de leurs cadres supérieurs, l’entreprise a maintenu la confiance des consommateurs en prenant rapidement des mesures très responsables. À vrai dire, les gestes que vous avez vous-même posés pendant la dernière semaine de la campagne électorale témoignent de la rapidité et de l’efficacité avec laquelle vous avez traité un enjeu éthique.

Si nous sommes invités à le faire, nous attendons avec intérêt la possibilité de discuter avec vous de tels enjeux en tout temps. Par ailleurs, bien que des suggestions intéressantes concernant les rôles et les relations au sein du gouvernement portent sur la structure (par exemple le Forum des politiques publiques du Canada), nous encourageons votre gouvernement à renforcer la culture éthique et les normes ambitieuses en rétablissant la fonction de champion de l’éthique de la fonction publique dans les plus brefs délais dont le mandat comprendrait la liaison avec la communauté élargie. En tant qu’organisation directrice vouée à l’éthique organisationnelle au Canada, nous serions heureux de rencontrer ce champion ou cette championne pour lui offrir des conseils et du soutien.

La transparence et la cohérence en matière d’éthique sont essentielles pour assurer une prise de décisions efficace de même que la prestation de services aux citoyens et le leadership de votre gouvernement dans le domaine de l’éthique organisationnelle aura des répercussions avantageuses sur l’ensemble de la société canadienne.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier ministre, de ma très haute considération.

Le Président de l’Association canadienne des praticiens en éthique,

Robert Czerny

 

(Voir le lien pour la version PDF de la lettre.)

Message au sujet de l'éthique au nouveau gouvernement

[ Download ]
EPAC/APEC

APEC - Association des praticiens en éthique du Canada | EPAC - Ethics Practitioners’ Association of Canada

Promeut la valorisation des connaissances, de la sagesse et des compétences en éthique dans les organisations canadiennes .

Devenez membre de l’APEC !


Contact Us

Email: service@epac-apec.ca


EPAC's LinkedIn Group